Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (472)

Le Journal du Dimanche (472)

Lundi : Attendre des livreurs à la maison. C'est insupportable l'effet tranche horaire.

Mardi : Belle rencontre avec une femme à la tête d'un fonds d'investissement. Elle est jeune, efficace et a à son actif une ou deux petites belles victoires internationales... depuis la France. Respect.

Mercredi : Proposition m'est faite d'aider un politique dans sa communication. J'ai décliné, je n'avais pas le droit de ne pas prendre en compte le parti auquel il appartient. Les partis annihilent.

Jeudi : Jusqu'à 15h la journée se passait bien, j'enquillais les rendez-vous et les réunions et puis un mail m'a indiqué que le discours que je devais écrire pendant le week-end devait être rendu le lendemain matin. J'ai passé une super nuit.

Vendredi : Faire découvrir le Sergent Recruteur à une personne est toujours un double bonheur : celui du partage, celui de plaisir généré.

Samedi : Faire découvrir à sa fille grâce à l'application de la FNAC JukeBox quelques french singers... ça n'a pas de prix.

Dimanche : « Il ne faut jamais faire de confidences, cela abîme les sentiments. » Raymond Queneau

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article