Dans la vie vraie

par emery doligé

Les Gazelles de Mona Achache passe à coté de son sujet.

Les Gazelles de Mona Achache passe à coté de son sujet.

Le film Les Gazelles de Mona Achache s'acharne à essayer de nous entrainer dans une ivresse de liberté alors qu'à l'image de nombreuse scènes du film, l'histoire est banale voire sans intérêt.

Pitsch : Marie et Eric, trentenaires en couple depuis le lycée, signent l'achat de leur premier appartement quand Marie est saisie d’un doute vertigineux. Sa rencontre avec un beau brun ténébreux va précipiter sa décision : elle quitte Eric pour plonger dans le grand bain du plaisir et de la liberté.
Mais elle va surtout se manger le fond de la piscine… Et découvrir un monde sans pitié : à son âge, le célibat est vite perçu comme une tare suspecte.
Eclairée par des amitiés nouvelles, Marie va apprendre à envisager son célibat comme une chance d'où elle pourrait sortir plus forte, et enfin prête à êtr
e heureuse.

Ce que j'en pense : Marie a donc une crise existentielle parce qu'elle n'aime plus son mec après quatorze ans de vie commune. Un amour de lycée qui a passé les étapes, jusqu'au sacro-saint cliché du "on achète un appartement ensemble". Avec quatre autres femmes en approche de la quarantaine, Marie va se libéraliser et sauter sur tout ce qui bouge surtout s'il est brun avec barbe de trois jours et faux look hipster. Des clichés ?... mais non voyons. Chaque femme aura un rôle bien défini, celle qui aime les vieux, la psy qui couche, la nunuche blonde et la rousse incendiaire. Et pendant 1h39, les perles s'enfilent...

Et si jamais on arrive à croire aux personnages, il reste la mise en scène. Ma voisine, journaliste, mon autre voisine, journaliste ou encore ceux derrière ou devant moi, journalistes aussi, ont allumé leur mobile souvent, sont partis avant la fin... oui, il y a comme un faux rythme qui laisse le temps de penser à autre chose... de faire autre chose. Parfois, il faut avouer, qu'on rigole. Je me demande encore si c'est nerveux ou parce que les scènes sont drôles. Le doute m'habite.

Ce qui est dommage dans le film de Mona Achache est qu'il passe à coté de son vrai sujet : l'allongement de la durée de la vie et l'impact sur le couple. Comment mettre du piment dans une couple qui dure ? Un couple est-il fait pour durer ? Combien de fois en couple dans une vie... Etc... Etc... Là, c'est du sous Bridget Jones avec des répliques qui ne resteront pas inoubliables. Dommage.

Qu'est-ce qu'il faut sauver : A l'évidence, Audrey Fleuriot crève l'écran à chacune de ses scènes, un léger satisfecit pour Camille Chamoux qui joue Marie.

Alors si vous n'avez rien à faire de mieux, Les Gazelles sortent le 26 mars.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article