Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (481)

Le Journal du Dimanche (481)

Lundi : Je commence le ménage dans un lieu où je dois passer l'aspirateur, la serpillère, nettoyer les vitres et virer tous les acariens et autres parasites... etc. Allégorie.

Mardi : J'ai vu un mec se transformer. Au départ, il était mauvais et puis à force d'échanger, un déclic s'est produit et il s'est livré. Et il a été meilleur voire bon. Il lui reste à franchir encore des étapes, mais le potentiel de faire un bon talk est là.

Mercredi : 100% média, 100% préparation pour une grille de dans bientôt.

Jeudi : Commencer une réunion à 18h30 est l'espérance que les participants vont vouloir aller à l'essentiel. Et bien non. Fin de la réunion à 21h. Heureusement, il y avait 2048.

Vendredi : Une journée d'écoute. Certains pleurent le manque de considération, d'autres savourent la synergie des esprits et des coeurs. C'est passionnant ce genre d'enfilade de rendez-vous qui amène (voire oblige) à prendre une posture au service des intérêts que je dois défendre. I love my job.

Samedi : Vu Bérengère Krief. J'ai ri. Un peu.

Dimanche : « Si tu veux être aimé, aime. » Sénèque

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article