Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (487)

Le Journal du Dimanche (487)

Lundi : Je vois un homme, un vénérable frère, que je n'avais pas vu depuis trop longtemps. Il est aussi cynique que moi, aussi humain, aussi dans l'émotion et le bien. Enfin j'espère pour moi, car pour lui je n'ai pas de doute. Cela m'a fait du bien.

Mardi : Le matin, je dis non avec des mots diplomatiques à un candidat issu d'un cabinet ministériel pour un poste stratégique. Dans l'après-midi, je prends la parole deux fois pour deux problématiques différentes en public, en privé. Le soir, un tête-à-tête qui me transcende. Une journée crescendo.

Mercredi : Le jour du non. Je n'ai dit que non toute la journée. Et je n'ai évidemment ressenti aucune culpabilité.

Jeudi : London calling... Monty Python show at the O2 Arena. Slam slam slam !... The place to be for understanding the source of world modern humour and its students like Les Nuls and co.

Vendredi : France - Allemagne. Ils ont gagné. Battiston ne sera pas vengé.

Samedi : Je descends un escalier à la maison. Je glisse, me rattrape comme je peux, je viens me cogner contre la rambarde violemment. Une côte fêlée. Une belle âme me dit qu'il faut que je me shoote au Curcuma.

Dimanche : « C'est dans le vide de la pensée que s'inscrit le mal. » Hannah Arendt

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article