Dans la vie vraie

par emery doligé

Une journée sur le Tour de France, c'est bath´ !

Une journée sur le Tour de France, c'est bath´ !

Cela commence toujours par une invitation. Cela commence toujours par un souvenir d'enfance.

Quand j'étais petit, je regardais le Tour de France niché dans l'épaule de mon père. Aujourd'hui, un petit blond comme les blés fait la même chose avec moi. Une tradition.

Orange a eu la délicatesse de m'adresser une invitation en 2013, je ne pouvais pas. Ils ont eu la gentillesse de recommencer cette année, je pouvais.

Je suis donc monté dans un avion au Bourget direction Pau, jeudi dernier. Nous étions sept. Je n'en connaissais qu'un. La partie invitante. ASO fait bien les choses pour ses invités et ses partenaires : les voitures qui nous attendaient étaient conduites par d'anciens coureurs plus ou moins connus mais d'une rare gentillesse. Tristan Valentin a eu ses moments de gloire et sait communiquer sa passion. Un déjeuner improvisé sur le bord de la route au champagne rosé, un petit tour en hélicoptère pour voir de haut le peloton et une montée vers Hautacam au milieu de la foule amassée et festive avec Tristan au volant. Ce dernier moment restera dans mon panthéon personnel des moments mémorables de liesse populaire auxquels j'ai pu assister.

Oui, l'émotion était là. J'ai vu des gens heureux, des gens qui étaient dans le partage, des cyclistes se dépasser, des yeux de gamins partout...

Encore ? Évidemment ! Et pas forcément dans ces conditions très VIP. Elles m'ont fait vraiment plaisir... mais peut être que la prochaine fois, j'embarquerai la petite tête blonde qui se colle à moi devant la télévision.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article