Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (495)

Le Journal du Dimanche (495)

Lundi : C'est la rentrée. Elle démarre à 6h. A 21h, un coup de fil : "...me faire une synthèse de la journée et des pistes d'actions ?". La demande simple, la réponse tout autant : "...sur le mail après le diner". Le mail est parti à 23h06. C'est la rentrée, reprise d'une activité normale.

Mardi : Cela devait être une journée derrière un bureau à gratter, gratter, gratter. Cela a été une journée à gratter, gratter, gratter. Et au milieu, un îlot de joie lors d'un déjeuner. Le truc pour tenir : des joies quotidiennes.

Mercredi : Université d'été du MEDEF. Valls défonce la gauche de la gauche et les Verts, il pose le libéralisme comme nouveau moteur des actions pour faire bouger l'économie française. La salle debout l'applaudit. On aura perdu 26 mois.

Jeudi : Boum pour le lancement du spécial mode de Elle. 358 pages, 160 de publicité... qui a dit que les annonceurs n'avaient pus d'argent ? Ou bien est-ce l'arbre qui cache la déforestation ? En attendant, c'était une belle boum.

Vendredi : Déguster un magnum de champagne Billecart-Salmon de 1961, c'est du miel pour une fin de journée d'une fin de semaine. C'est une pure merveille. C'est un bonheur de goûter l'exceptionnel.

Samedi : Testing de la Maison du Croque Monsieur. Un dérivé de la même boutique new-yorkaise. Chose amusante, tous les croques-monsieur s'appellent Mr-prénom-masculin car le lieu à New-York a pris la place d'un ancien bordel... sinon, c'est pas mal.

Dimanche : « Les choses ont une vie bien à elles ; il faut réveiller leur âme, toute la question est là. » Gabriel Garcia Marquez

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article