Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (497)

Le Journal du Dimanche (497)

Lundi : Une matinée blindée de rendez-vous qui se terminent à 15h30. Au milieu de tout cela je récolte l'information que j'attendais : le manque de probité d'un tiers que j'avais annoncé à la personne qui m'en parle, il y a six mois. Savoir écouter son intuition.

Mardi : Je roule d'Est en Ouest dans Paris en pensant à une proposition qu'on m'a faite il y a une semaine. Je croise la personne qui me l'a faite sur son scooter rue de Rivoli. Elle me demande si j'ai pris ma décision. La probabilité pour qu'une telle rencontre arrive est proche de zéro, je lui ai répondu par l'affirmative. Contents.

Mercredi : Je reçois un producteur de Canal+ pour un projet marrant. Il veut m'associer à un tournage. Je lui réponds par l'affirmative une fois que j'ai eu toutes les assurances qu'on ne me verra pas à l'écran.

Jeudi : Design, politique, influence et théâtre (cf ) sont venus s'entrechoquer aujourd'hui. Cela fait de drôles de journées quand on y réfléchit. Mais la vraie question du jour a été pourquoi se lie-t-on avec telle ou telle personne ? Qu'est-ce qui nous pousse à les choisir ?

Vendredi : Je me pose au Flore. J'ai acheté plein d'hebdo. Je ne lis rien. Même pas les conneries sur les réseaux sociaux. Je regarde les culs qui passent.

Samedi : Faire le marché est un truc bath'.

Dimanche : « La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous. » Woody Allen

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article