Dans la vie vraie

par emery doligé

Facebook va vivre. Pour Twitter, c'est moins sûr...

Une nouvelle étude, de nouveaux résultats.

Regardez, on en parle après :

Facebook va vivre. Pour Twitter, c'est moins sûr...
Facebook va vivre. Pour Twitter, c'est moins sûr...

Je crois que c'est sans appel.

Quand on regarde bien le graphique, on se rend compte que seuls les moins de dix sept trouvent un intérêt à Twitter. Ils sont dans une certaine impulsivité, une envie d'aller vite, de consommer l'immédiat... un peu comme à l'époque des skyblogs où les djeun's créaient plusieurs skyblogs par jour pour en détruire tout autant. Il n'y avait pas de construction, juste du lol, du cool, de la déconne. La population des moins de dix sept ans est connue pour être ultra-volatile et pour ne commencer à se calmer qu'après le bac ou techniquement comparable.

Sur Facebook, il y a la création d'une communauté lente et réelle autour de soi (soi étant une personne physique, morale ou une idée). Twitter est dans l'immédiat médiatique.

Et par délicatesse, je ne rentre pas dans la dimension chiffrée (audience et chiffres d'affaires, résultats financiers... qui sont positifs pour l'un et négatifs pour l'autre), seul le comportement de l'utilisateur compte, et en l'espèce il est sans appel.

Maintenant, rien n'empêche Twitter de devenir un réseau de médias, ce que je crois.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article