Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (507)

Le Journal du Dimanche (507)

Lundi : Je passe au salon Equip'Hotel. C'est impressionnant. La technologie a bouleversé ce monde, mais les chefs demeurent les chefs avec leur bon sens. J'ai encore appris des trucs que je ne savais pas. Sinon, le Guide du fooding 2015 est sorti, il met à l'honneur notamment David Lanher et le restaurant Les déserteurs : Joie !

Mardi : Je dine deux fois. Deux diners qui m'ont fait plaisir. J'ai géré comme j'ai pu : une sole meunière d'abord, puis une côte de boeuf... bah quoi ?... Je n'ai bu que de l'eau.

Mercredi : Pour la dernière fois, je vais chez Ruby. Les casques. J'en achète un, le dernier. J'ai racheté le premier qu'on m'a volé, il n'est plus numéroté de 1 à 40, mais il me permet de faire une boucle avec le passé... Ils passent au tribunal le 27. Tristitude.

Jeudi : Au téléphone, un producteur me raconte qu'il a mis en place ce dont nous avions parlé : pour gérer les mauvais payeurs, instaurer le paiement hebdomadaire. J'avais trouvé ça drôle de rééduquer par une méthode enfantine. Lui aussi.

Vendredi : Par deux recommandés, une filiale de la Caisse des Dépôts vient de dire non à un projet immobilier, et oui à un projet média-technologique. Les moyens de l'Etat sont parfois redoutables pour connaitre de la réalité des choses. Faudra que je vous parle du second.

Samedi : Anniversaire tardif pour que les copains puissent être là. C'est ce qu'il y a de plus important, les copains. Sans les dénigrer, ils s'intéressent peu aux cadeaux. Un fils bien élevé, ouf...

Dimanche : « La liberté commence où l'ignorance finit. » Victor Hugo

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article