Dans la vie vraie

par emery doligé

Portugal : Casas na Areia ou Palacio Belmonte ? Les deux !

Portugal : Casas na Areia ou Palacio Belmonte ? Les deux !

Partir au Portugal le temps d’un long week-end, il y a plusieurs options. J’ai choisi de respecter ce que je me dis parfois : « ça doit être bien quand y’a personne ».

La première étape a été de poser mon sac à Comporta. Comporta est ce lieu pas encore à la mode, pas dans les guides, qui monte dans la péninsule ibérique. Nombreux sont ceux qui pensent que c’est un lieu pour milliardaires. Laissons les dans cette certitude. Comporta est à quatre vingt dix minutes (pour les plus lents) de l’aéroport de Lisbonne. Après avoir loué chez Sixt (what else ?), vous filez vers l’océan. Si vous avez faim, arrêtez vous chez Nené à Alcacer do Sal, là, deux femmes peu aimables vous serviront un poisson grillé comme jamais. Mon excellente sole recouverte d’ail m’a donné un coup de fouet.

A Comporta, une seule adresse possible pour dormir : Casas Na Areia. Littéralement, la maison dans le sable. Tenues par Joao, des petites maisons soignées, dans un confort réel vous accueilleront vous et rien que vous. La configuration est telle que cela ne peut être que des personnes qui se connaissent qui réservent les maisons. Dolores vous servira votre petit déjeuner pantagruélique à votre heure. Vous dormirez ou vous étendrez dans les canapés Gervasoni, vous serez éclairés par les célèbres lampes Tolomeo et la lumière sera diffusée grâce aux abats jours de Moooi. Quand je vous dis qu’on y est bien…

Si vous avez envie de faire quelques emplettes direction Pedralua, petite boutique hippy chic mais si vous préférez monter à cheval pour découvrir un bout des soixante kilomètres de plage, José (mais prononcé Jousé voire Zé pour les intimes), l’ami de Joao, vous accueillera avec le sourire aux lèvres dans un bon français (appris grâce à Paris Match !) dans son Cavalos Na Areia. Comme il aime à le dire, son bureau c’est les dunes de sable et il fait monter de petits chevaux de polo retraités mais nerveux.

La suite ?... Chez mes amis des Grands Ducs : .

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 2

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article