Dans la vie vraie

par emery doligé

Jacques Attali, France 2022 et moi

Jacques Attali, France 2022 et moi

Intrigué par l'ambition de Jacques Attali pour la France en 2022, je me suis rendu à sa conférence de presse. Désertée par de nombreux journalistes, en présence de quelques jeunes, Jacques Attali a pris la parole. Trente minutes.

J'ai croisé Jacques Attali à deux reprises : à l'Elysée et dans le cadre de son action pour les paiements solidaires. L'homme est brillant, rapide et possède un vrai réseau qu'il sait cultiver. Doué d'un cerveau créatif, tous les politiques le draguent, le dorlotent et tentent de lui prendre des idées l'air de rien. Alors Président de la République, Nicolas Sarkozy lui a confié l'écriture d'un rapport avec une commission de grands sattrapes de tous bords. D'un point de vue de communication, le coup était parfait.

Pour enterrer une idée (voire un homme ?), il faut créer une commission affirme l'adage. Et Jacques Attali et son rapport ont été enterrés. En première classe.

Mais voilà, Jacques Attali n'a pas un ego inférieur au votre ou au mien. Il a donc monté France 2022.

Comme il le dit pendant sa conférence de presse, il faut se demander quel est le retour sur investissement du budget de l'Etat. Aujourd'hui, les politiques cherchent à faire un budget équilibré, pas un budget qui développe le mieux vivre ensemble. La nuance est... capitale.

De même, Jacques Attali explique que les politiques ne sont pas capables de dire à un contradicteur : "vous avez raison". Et il sait que s'il se met derrière un politique, ses idées seront enterrées. Il annonce qu'il est dans une quête indépendante par et pour les français.

Avec France 2022, Jacques Attali veut donner la parole à tous... comme pour prendre à témoin les français puisque les commissions ne donnent rien. Il veut peser sur les politiques. Et l'enjeu est fort. Tel un épouvantail, Jacques Attali agite le risque de l'élection de Marine Le Pen en 2022 si les partis de Gouvernement n'arrivent pas à sortir de leur zone de confort pour adapter la France au monde d'aujourd'hui.

France 2022 ressemble, l'orientation politique en moins, à ce que Ségolène Royal avait mis en place en 2006 : les débats participatifs. A l'époque Ségolène Royal a du annihiler de nombreuses propositions pour ne pas heurter le Parti Socialiste.

Si on peut reconnaître à Jacques Attali, un réel talent pour mettre en scène une bonne idée, il y a pourtant un biais évident dans cette quête de liberté de paroles et d'indépendance : Jacques Attali incarnant France 2022 va devenir - même s'il assure ne pas être contraint par une idéologie - l'arbitre du bon ou du mauvais programme. A moins que le système lui échappe par l'affluence des idées des français ou s'il sait se retirer avant.

Mais comme je l'écrivais plus haut, Jacques Attali n'a pas un ego inférieur au votre ou au mien.

La photo est signée Olivier Roller

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article