Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (546)

Le Journal du Dimanche (546)

Lundi : Fin de vacances et des cartes postales sur Instagram. Reprise en pente douce, ils avaient dit. Mais en fait non. Un élément extérieur en a voulu autrement. Ne rien dire, mais veiller, ce que j'ai fait.

Mardi : Déjeuner intelligent avec une femme vive. Cela fait du bien de découvrir ce genre de personnalités fidèles à leur histoire professionnelle.

Mercredi : J'ai poussé l'absurbe à son climax sur un sujet. Cela m'a coûté.

Jeudi : Retour de Love. J'ai aimé mais détesté le personnage masculin. Tout ce qui me gonfle, jaloux, voulant tout dominer, reprochant tout à l'autre, possessif, etc... L'idée de fond est belle. Quant aux scènes de cul qui font que le film est interdit aux moins de dix huit ans... interdit aux moins de seize ans, je peux le comprendre. Nous sommes en 2015.

Vendredi : Hier soir dans les informés sur France Info, j'ai été moyen. Mais j'ai traité les politiques de con : .

Samedi : De nombreux films. Floride, chiant. Les 4 fantastiques, une merde. Mission Impossible, du bon gros film. Love, interpellant. Anti-Gang, efficace. Absolutely anything, Monty Pythonesque, Le Petit Prince, à voir en famille. En dix jours.

Dimanche : “Photographier c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l'œil et le coeur. ” Henri Cartier-Bresson

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article