Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (547)

Le Journal du Dimanche (547)

Lundi : Rentrée radio. Une journée branchée sur les radios. Enfin une, Europe 1. Nouvelle grille. J'aime bien cette radio, elle est bleue. Cela doit être pour ça. Source d'énergie.

Mardi : J'aime bien les Grands Ducs. Une association de gens qui essayent d'être biens et élégants. Parfois on y croise des gens qui se la racontent alors qu'il n'y a rien derrière, mais bon... le manque d'humilité est courant, nous ne sommes que des hommes. A chaque voyage un peu long, j'y écris une chronique : .

Mercredi : Il pleut. Pas de scooter, que des Uber. Ce qu'il y a de bien quand il pleut est que je n'ai pas l'oisiveté de la balade. Ce qu'il n'y a pas de bien quand il pleut est que je n'ai pas l'oisiveté de la balade.

Jeudi : Jeudi soir à Paris. Il faut croire que les organisateurs d’événement n'ont qu'un jour en tête. Six soirées. Quand je vous dis que rester 20 minutes dans ce genre de truc est suffisant. J'en ai fait deux : la soirée du Spécial Mode de Elle et celle de Coorpacademy dont je vous reparle bientôt.

Vendredi : Samsung fait une boum mi-septembre pour un nouveau produit trop génial machin toussa à la piscine Molitor. Il fallait déjà donner les noms et prénoms de son n+1. Heaven, l'agence invitante, n'a pas de souplesse ou ils ne savent pas que j'invite dans la journée via les réseaux sociaux. Double erreur. J'ai décliné.

Samedi : Il fait beau.

Dimanche : “Chacun est trop pour être seul.” Henri Barbusse

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article