Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (550)

Le Journal du Dimanche (550)

Lundi : Je joue, je gagne. Chut.

Mardi : Déjeuner avec un ancien Président de Canal+. Nous avons des rendez-vous réguliers, l'air de rien. Nous parlons de demain plus que d'hier. Nous n'avons parlé que quinze minutes de Canal+ et encore pour rappeler l'une des leçons de De Greef : le point contre point.

Mercredi : En rendez-vous avec une actrice de quarante ans que j'aimais bien avant de la rencontrer et toujours autant après. Elle est tout en générosité. Et regarde avec un coté mère juive, qu'elle revendique, entre protection et introspection. Dans mon élément.

Jeudi : Le type avec lequel je déjeune aujourd'hui a trois qualités. La première est d'être arrivé avant moi au restaurant, oui, j'ai été deuz. La deuxième est d'assurer tout le volet technique d'une newsletter de main de maître. La troisième est de m'avoir rappelé cette phrase de William Gibson : "The futur is already here. It's just not evenly distributed"

Vendredi : Petit déjeuner avec une charmante femme qui change de poste chez Canal+. Elle prend de l'influence comme on dit. Son rôle devient clés. Elle mérite et je suis certain qu'elle va faire cela bien.

Samedi : J'ai testé deux fois cette semaine l'application Live de Facebook Mentions. Une fois juste pour les "friends", l'autre fois à tous. Cela est plus simple que tout ce qui se fait sur le marché (Periscope, Merkaat) et génère un "reach" de malade, logique eu égard à la plateforme communautaire. Cette application sera bientôt accessible à tous.

Dimanche : “Je ne fais pas confiance à la gloire.” Maria Callas

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article