Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (551)

Le Journal du Dimanche (551)

Lundi : Quand une validation d'un projet auquel tu crois tombe, tu te dis que tu n'es plus le seul à y croire. Et c'est un véritable bonheur de ne plus ramer seul contre l'immobilisme et les vieux modèles. Petite victoire.

Mardi : Jusqu'à passer minuit en écoute et en échange pour un passage médiatique important. Trouver les mots qui motivent, qui galvanisent et qui reprennent le message à transmettre souhaité. C'est une mécanique lente celle de prendre en compte l'autre. Les gens qui pensent que le temps court permet de mieux servir se trompent.

Mercredi : Baston autour d'un mot bêtement lâché dans les réseaux sociaux. Jeu, set et match pour ma position.

Jeudi : Partager une confidence est sans doute l'un des trucs les plus démonstratifs de la confiance, du respect voire de l'affection qu'on peut porter à autrui. Il y a aussi le temps qu'on donne.

Vendredi : Ne rien lâcher et jouer les bandes car le frontal ne sert à rien. La technique du jeu de Go poussée "in real life". C'est hyper jouissif. Maintenant, il faut que cela porte.

Samedi & dimanche : Loin.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article