Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (553)

Le Journal du Dimanche (553)

Lundi : La phase d'accueil est longue. Un immense hall en plein cœur de la Cité du cinéma avec des éléments des films de Luc Besson. J'ai fait un Live sur Facebook, .

Mardi : J'accepte le coaching d'une personnalité. L'enjeu : Briller devant une autre personnalité. Sinon, avec Rodrigo, nous avons fait notre premier "Mry & Rodrigo show" sur Facebook Live : .

Mercredi : Dans un média pour imaginer une stratégie d'influence. Le média est hyper politique. Les jeux d'influences sont complexes. Même s'il y a une personne au sommet, elle n'est pas forcément la plus influente. Tout l'art va être de remettre le cœur du média au sommet de la hiérarchie. Une partie de Djambi pas simple.

Jeudi : Une guerre de position est déclarée. Mais c'est comme d'habitude celui qui a l'agenda qui a les blancs. Tout l'art consiste à faire faire aux noirs une boucle. Une boucle est une contraction du temps. Les noirs doivent avoir le sentiment de se faire châtier par des phases qui les renvoient dans le passé.

Vendredi : Une amie me raconte son histoire horizontale. Sa dame du moment a tous les atours de l'adultie. Mais pas le fond. Elle est accros à leurs horizontalités, très accros. Elle me répète pourtant que "La chaire et la terre sont les essentielles". Elle veut rompre, elle ne veut pas rompre. Les paradoxes reptiliens.

Samedi, dimanche : Loin.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article