Dans la vie vraie

par emery doligé

Pourquoi il faut lire "Il était une fois... Melty" de William Réjault

Pourquoi il faut lire "Il était une fois... Melty" de William Réjault

William Réjault vient de sortir son nouveau livre : "Il était une fois... Melty" aux éditions Michel Lafon. C'est son sixième livre. Je les ai tous lu, mais pas tous commentés.

Là, il s'attaque à une idée à la mode : l'entrepreneuriat. Ou plus exactement, à une phase de la création d'entreprise : ce moment où l'on ne sait pas encore si une histoire va se transformer en modèle ou non. Dans l'exercice de celui qui se raconte sans hypocrisie, dans une réelle transparence : Alexandre Malsch, le patron de Melty, le premier média jeune français.

Créer une société n'est pas chose facile et contrairement à l'idée reçue, tout le monde ne peut pas le faire. Alexandre Malsch a beaucoup tenté avant de voir se profiler ce qu'est aujourd'hui Melty. Et encore, tout n'est pas achevé, il continue d'essayer, de se tromper, de recommencer.

Lors du lancement du livre, Alexandre Malsch expliquait que Melty a déjà fait des choses incroyables voire extraordinaires, mais que cet extraordinaire n'était toujours pas définitif. A n'importe quel moment, son aventure peut s'arrêter.

Dans le livre de William Réjault, on retrouve cette dimension Dolto-esque du homard : cela a l'air solide à l'extérieur, mais ultra léger à l'intérieur. Alexandre Malsch démontre qu'il est encore un adolescent en matière d'entrepreneuriat, qu'il est en proie au doute et aux incertitudes. Et c'est là que réside toute la force du livre : Toute personne qui tente quelque chose se retrouve à un moment à la croisée des chemins sans savoir où ses échecs et ses réussites le mèneront.

Quoi de plus facile de faire un livre sur le "après". La réussite et l'échec sont des états factuels simples. Dans "Il était une fois... Melty", William Réjault accouche Alexandre Malsch sur ses failles, ses questionnements, ses frilosités de jeune homme d'à peine trente ans qui ne sait pas encore si Melty sera ou non une réussite. Alexandre Malsch une fois de plus fait un truc que personne n'a osé avant lui : une introspection de mi-parcours pour transmettre à tous la réalité de ce qu'il vit.

Il faut lire et faire lire ce livre comme le témoignage unique et original d'un homme entre deux rives à qui tout est promis. Reste à définir le tout.

Pour vous le procurer, c'est par .

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article