Dans la vie vraie

par emery doligé

A lire : A nos enfants de Bruno Le Maire

A lire : A nos enfants de Bruno Le Maire

Au moment où les petites phrases pleuvent dans le monde politique pour une conquête d'un parti ou pour la défense d'un Président de la République le plus détesté de la Vème République, Bruno Le Maire publie chez Gallimard, une lettre à ses quatre enfants et aux nôtres : "A nos enfants".

Bruno Le Maire, homme politique français, qui a été en cabinet, élu et ministre, âgé de quarante cinq propose depuis plusieurs mois à sa famille politique une autre façon de faire de la politique. Pas de dogme, du bon sens. Des actes forts comme celui de démissionner de la fonction publique pour ne pas avoir bretelles et ceinture en cas de défaite dans le renouvellement de son unique mandat de député de l'Eure. Moderne, Bruno Le Maire offre autre chose au monde politique.

Et il s'engage auprès de ses enfants. Ce n'est pas un artefact littéraire voire de communication. Pour avoir parlé quelques fois avec lui, il y a en Bruno Le Maire une autre dimension que celle de la simple ambition politique. Bruno Le Maire amène à une réflexion plus importante que simplement l'instant. On retrouvait déjà cela dans le discours de Villepin à l'ONU expliquant pourquoi la France n'allait pas intervenir en Irak.

Le livre de Bruno Le Maire aborde les sujets de fond et de forme par l'explication d'où il vient. Il a reçu de sa famille et veut transmettre à ses enfants alors il les incite à devenir ce qu'ils veulent dans une liberté d'envie et de choix dans les valeurs de la France.

Sa lettre est une déclaration à ce que nous, français, avons en nous pour la France et le Monde : entre responsabilité et panache, entre mise en perspective et créativité, entre transmission et avant-gardisme.

Je vous invite à lire "A nos enfants" de Bruno Le Maire. Cet homme a une dimension qui pourrait dans quelques temps initier une autre façon de faire de la politique.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article