Dans la vie vraie

par emery doligé

Alain Juppé, la nouvelle ZAD ?

Alain Juppé, la nouvelle ZAD ?

A la fin de l'année 2014, GQ, les Inrocks et d'autres médias ont consacré Alain Juppé, comme étant le meilleur d'entre nous. Jacques Chirac avait raison.

Il a deux carences : Il n'a pas de parti, il n'incarne pas le renouveau. Deux faiblesses majeures.

Pourtant, nombreux sont ceux qui veulent y croire.

J'ai croisé deux fois l'homme. Une fois chez un oncle. Une fois dans une campagne électorale en petit comité. C'est un esprit brillant et si son bon sens se mâtine d'un peu d'artefact de communication, il sera vraiment le premier.

Aujourd'hui, il a une équipe dont la chef d'orchestre, Virginie Calmels (ex-patronne de Endemol et soutien de Sarkozy en 2007 et 2012), est redoutable pour raconter une histoire et mettre en musique une opération de conquête.

La première histoire est celle de l'homme en quête de simplicité. Cette histoire, il l'a raconté seul, avec talent et efficacité, depuis qu'il a pu revenir du Québec.

La deuxième histoire est nouvelle et en cours d'écriture. Elle consiste à dire qu'il est l'homme qui peut assurer une transition (Homme d'Etat confirmé, il ne ferait qu'un mandat) entre un système et un autre : la VIeme République, donner aux quadra (seule Bruno Le Maire ne s'est pas rangé derrière Sarkozy) leurs chances.

La troisième histoire sera celle qu'il va écrire en 2015, se montrer proche des français, montrer ses qualités humaines. Être, comme disait Jacques Chirac, au cul des vaches pour montrer ce que Nicolas Sarkozy n'a jamais su être et ce que Bruno Le Maire ne peut pas encore faire : La force tranquille.

En filigrane, il est aussi le choix par défaut. Nicolas Sarkozy est conspué par plus d'un tiers des militants de l'UMP et le pourcentage dépasse les 50% à droite. Lagarde (chef de l'UDI) est inconnu et doit lutter contre de sales rumeurs qui lui collent à la peau, Bayrou n'ira pas si c'est Juppé et puis la très grande majorité des médias ne veut plus de Hollande ni de Sarkozy et sait qu'avec Le Pen, c'est la mort de cette certaine idée de la France. Le choix de Juppé a un an de la campagne pour la primaire à droite est le seul possible. Et cela d'autant plus qu'un militant de gauche serait plus en clin à voter pour Alain Juppé que tout autre choix en cas d'absence d'un leader de gauche au second tour de l'élection présidentielle.

Pour toutes ses raisons, Alain Juppé est la nouvelle Zone À Défendre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article