Dans la vie vraie

par emery doligé

Et au milieu la voix de l'enfant...

Et au milieu la voix de l'enfant...

Il y a un procès qui s'est tenu hier. Le verdict sera rendu le 28 juin prochain. C'est un procès en diffamation qui oppose Pierre Bergé et l'AFM. Pierre Bergé avec ses mots reproche au Téléthon de canibaliser les dons des français. Pendant le procès, les avocats de l'AFM ont fait témoigner, dix personnalités éminentes, comme le raconte Pascale Robert-Diard sur le blog des chroniques judiciaires du Monde, dont Jeanne. Jeanne a seize ans, en fauteuil, elle témoigne de son trouble à la suite des mots de Pierre Bergé. Elle explique que ses amis sont morts. La procureure Anne Coquet explique que "ce procès n'est pas celui du Telethon. Il est celui de la liberté d'expression et de ses limites". Et celles-ci ont été dépassées, souligne-t-elle, en estimant que les qualificatifs de "secte", de "menteur", d'"atteinte à la dignité des enfants" et de "détournement de générosité publique" sont des propos diffamatoires.

Pierre Bergé versera sans doute un peu d'argent pour avoir diffamé. A moins que la liberté d'expression soit prise dans sa plus grande interprétation. Pierre Bergé aura posé un débat qui dépasse la maladie, qui est celui de la liberté de dénoncer ce qui nous semble révoltant. Je ne voudrais pas que l'action en diffamation de l'AFM soit une mise en scène de communication pour récolter de l'argent. Je ne voudrais pas qu'on oublie de regarder la réalité des progrès du fait de l'argent collecté parce qu'une adolescente est venue pleurer à la barre la terrible souffrance qu'elle endure. Je ne voudrais pas enfin que les sommités de l'AFM soient défendus par une malade en chaise qui ne fait qu'exprimer tout le champs de sa douleur.

La procureure a raison. Ce procès est celui de la liberté d'expression. L'expression d'un vieux monsieur contre les larmes d'une jeune fille. Un procès qui ne peut donc s'attacher au fond que la question de Pierre Bergé soulève.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article