Dans la vie vraie

par emery doligé

Hello Bank !... la nouvelle banque 2.0 de BNP Paribas. Et alors ?

Hello Bank !... la nouvelle banque 2.0 de BNP Paribas. Et alors ?

La guerre des banques en ligne a commencé.

Axa prépare depuis longtemps son projet "Soon", il verra peut-être le jour. Aux Etats-Unis, Simple Bank met la barre très haut dans la relation client. Et il y a quelques jours, BNP Paribas a organisé pour sa filiale, avec l'aide de Publicis, une soirée de lancement pour Hello Bank ! son nouveau service bancaire en ligne qui ouvrira le 17 juin prochain.

J'ai vu tourner l'application iPad/iPhone. Tout le parcours client. Avant d'entrer dans les points positifs et les points négatifs, il m'a été dit que l'objectif était de recruter 1,4 millions clients en quatre ans sur les quatre pays cibles : France, Belgique, Italie et Allemagne. La cible primaire étant les "clients autonomes" ayant entre 30 et 55 ans.

Hello Bank a pour commandement : "Simple, smart, human & safe" et comme baseline : Mobile comme vous.

La vidéo de présentation :

"Mobile comme vous" est le premier point négatif. Si demain on croit que l'important est la mobilité, on se trompe (relisez ). L'important n'est pas de me suivre, l'important est de répondre à mes attentes de vie. La contextualité sera l'objectif pour entrer dans le quotidien des gens. Si une marque m'apporte une solution avant même que j'ai à formuler un problème, elle m'aura acquis.

Le second point négatif est que Hello Bank ne va pas assez loin dans la socialisation de son service. Si le service permet de classifier un peu mieux ses dépenses et de, par exemple, savoir combien, en un coup d'oeil, on a dépensé pour l'entretien de son chien, je ne peux pas encore ni scanner mes factures pour les répertorier, ni partager mes bons plans en twittant une bonne adresse à mes amis à partir de l'application. Cela ressemble à une banque normale. Peut-être, à la manière de Simple Bank, aurait-il fallu créer une carte bancaire dédiée...

Mais il y a des points encourageants aussi.

D'abord, BNP Paribas prend un risque. Et c'est à souligner et à féliciter. Ensuite, plutôt que de courir derrière les jeunes qui par définition sont volatiles et sans ressources, Hello Bank se concentre sur ceux qui ont un revenu et ne changent de banque que pour une question de taux sur leur achat immobilier, Enfin, se poser la question de la redéfinition du parcours clients pour une banque est un point qui progressivement amène la banque à se positionner non plus comme une institution à la papa, mais comme un prestataire de services, un fournisseur.

Il y a aussi deux points positifs.

Le premier est le travail de fond que propose l'application. Avec Hello Bank, ceux qui l'utilisent vont sans doute comprendre ce qu'est organiser les dépenses avec des alertes et des questionnements sur le meilleur rendement de l'argent. Il y a une approche entrepreneuriale dans ce dispositif qui n'est pas pour me déplaire.

Le second point positif est la simplicité de la démarche. L'application est très basique voire simpliste tout en étant dans les contraintes ultra-sécuritaires de la donnée bancaire. Dans ce schéma, Hello Bank est la version bêta de la banque en ligne que l'on souhaite, qui intègre non seulement une plus grande socialisation mais également des outils de paiement comme Square ou techniquement comparable.

Maintenant, à la question de savoir si je vais rejoindre Hello Bank, la réponse est non, mais si l'avenir de Hello Bank est comparable à Simple Bank, je pourrais revoir ma position.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article