Dans la vie vraie

par emery doligé

Quand Jean-Luc Letouzé, Président de Communication & Entreprise nous prend pour des cons

Quand Jean-Luc Letouzé, Président de Communication & Entreprise nous prend pour des cons

Ce matin, j'ai éclaté de rire grâce à l'ami Jacques Froissant qui en moins de cent quarante caractères sur Twitter a pointé du doigt un nouveau concours à la con pour un prix débile (Prix de la personnalité e-communicante... si, si...) qui discrédite leurs auteurs (Jean-Luc Letouzé et Communication & Entreprises) et pointe du doigt la vanité de ses concurrents. Voici le tweet (on en parle après...) :

Quand Jean-Luc Letouzé, Président de Communication & Entreprise nous prend pour des cons

Et Jacques a raison : "Pour cette édition 2013, nous offrons à tous les internautes la possibilité de candidater à ce prix ! Une seule condition : contribuer à la valorisation de la communication sur le web et les réseaux sociaux.". Oui oui... c'est énorme. Aucune légitimité, aucune garantie... rien.

Du coup, il faut regarder qui participe à cette course des vanités : Fadhila Brahimi, Olivier Cimelière, Gabriel Dabi-Schwebel, Fleur Geffroy, Clément Gracyk, Isabelle Kevorkian, Cyrille Jubert, Michel Makedonski, Renaud Mariage-Gaudron, Marie-Pierre Medouga, Dominique Piotet, Pauline Savary.

Je ne rentrerais pas dans le débat en légitimité de ceux et celles qui participent à ce prix. Ils ont surement leurs raisons qui doivent aller d'un besoin de visibilité à la recherche d'un boulot en passant par la certitude qu'ils sont bons voire l'ambition de gonfler son CV par une ligne prestigieuse : "Gagnant(e) du Prix blablabla...". A chacun ses problèmes.

Maintenant sur le fond. Lancer ce prix ou y participer démontre une erreur. Le e-communicant était un titre voire une fonction dont on pouvait encore se prévaloir en 2010. Aujourd'hui, je le rappelle, le e-quelque-chose n'existe plus car les communicants (les commercants, les xxx etc...) des sociétés doivent pour prendre leur poste maîtriser tous les supports et toutes les façons d'échanger. Le digital étant partout et plus rapide que tout, c'est donc un incontournable pour chacune des fonctions de l'entreprise. Enfin, celles qui veulent garder leur leadership.

Voilà, pour toutes ces raisons, Jean-Luc Letouzé et Communication & Entreprises nous prennent vraiment pour des cons et se décrédibilisent en tentant de faire du buzz sur un prix inepte.

UPDATE 24 octobre : Olivier Cimelière a retiré sa candidature.

Reste encore : Fadhila Brahimi, Gabriel Dabi-Schwebel, Fleur Geffroy, Clément Gracyk, Isabelle Kevorkian, Cyrille Jubert, Michel Makedonski, Renaud Mariage-Gaudron, Marie-Pierre Medouga, Dominique Piotet, Pauline Savary.

Chose amusante voire triste tellement ce prix est insignifiant est le combat pour son élection de Fadhila Brahimi qui, via Linkedin pousse les gens à voter pour elle avec ce mail :

Quand Jean-Luc Letouzé, Président de Communication & Entreprise nous prend pour des cons
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article