Dans la vie vraie

par emery doligé

L'UMP est morte.

L'UMP est morte.

L'UMP est morte l'année dernière et n'en finit pas d'être morte. Pendant le grand n'importe quoi de l'élection à la Présidence du mouvement de droite, Jean-François Copé et François Fillon ont montré qu'ils n'étaient plus dans le coup.

Si Fillon a laissé dire qu'il se retirait, Copé a dit qu'il continuait. Si Fillon a joué l'honneur, Copé la joue à la Bayrou qui a compris, un peu tard, qu'il ne serait jamais Président de la République.

L'UMP est morte.

Aujourd'hui, l'UMP est un empilage de pro-Fillon et pro-Copé sans âme, sans vision, sans autres mots d'ordres que des éléments de langages permettant ainsi au pouvoir en place de faire ce qu'il veut... comme, à l'exception du mariage pour tous, de ne pas tenir les promesses de François Hollande.

De même, le Front National occupe la place conservatrice que l'UMP, faute de cohérence, ne parvient même plus incarner. L'UDI va prendre plus de place.

L'UMP est morte.

L'UMP a raté le virage du numérique, a raté le mariage pour tous, a raté le rajeunissement de ses cadres, n'a pas su virer les homophobes ou ceux qui la ridiculisent comme Morano. L'UMP a perdu sa part de voix populaire, a perdu ses réseaux économiques, n'a pas compris les start-uppers et leur formidable énergie. L'UMP s'est coupée de la jeunesse. Le PS n'a pas fait beaucoup mieux.

Il y a donc une masse considérable de citoyens à re-séduire.

L'UMP est morte.

A coté de cela, quelques personnalités tentent une perçée.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris, Bruno Le Maire montre un autre visage du politique en notamment démissionnant de la fonction publique.

De même, trois autres députés sortent du lot : Franck Riester qui, pour des raisons personnelles s'est associé à la réforme sur le mariage, de même Benoist Apparu qui a voulu montrer son progressisme ainsi qu'Édouard Philippe.

On ne peut pas parler de non alignés mais en tout cas, ils sont nettement plus modernes que les autres. Ils le sont d'autant plus qu'aucun d'entre eux ne peut être soutenu par l'appareil moribond de son parti contrairement à une autre façon de faire de la politique : hors parti, en prise directe avec les citoyens via les réseaux sociaux.

L'UMP est morte.

PS : Je n'ai jamais été et ne serai jamais adhérent à l'UMP. Je n'ai jamais été et ne serai jamais adhérent au PS.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 1

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article