Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (430)

Le Journal du Dimanche (430)

Lundi : Deuxième journée à Cannes. 5 rendez-vous. Il y a des gens qui travaillent pendant le Festival de Cannes. En plus il fait beau.

Mardi : Troisième journée à Cannes, puis retour. Qu'est-ce qui change ? 10 degrés. Et puis, j'ai eu envie de ne rien faire. J'ai pris un livre pour écrire dessus. Et puis, je me suis dit que nous étions aussi des végétaux et que nous n'avions pas eu de Printemps.

Mercredi : Je lis, écoute et regarde des articles et des émissions autour d'une personne. Elle m'a demandé de lui faire une note pour savoir ce qu'elle valait en débat, en image et en communication politique.

Jeudi : Je découvre un nouveau service bancaire qui sera lancé le 17 juin prochain. La boum people a eu lieu la semaine dernière. Maintenant, c'est le temps des twittos and co à briefer. Hello Bank ! donc. J'y reviens dans la semaine.

Vendredi : J'apprends qu'une agence que j'aime bien continue sa descente. Après avoir perdu un client prestigieux, ils viennent de perdre leur premier client. Prestigieux aussi. Et sans l'hypocrisie du "on vous remet dans la compet'". Fini, terminé. Une team (efficace) au tapis en plus. Gâcher la mise sur les rails est quelque chose qui me bouleverse. L'échec vient du haut. Evidemment.

Samedi : Courses avec ma fille. C'est une vraie fille.

Dimanche : « L'amour maternel est le plus éminent des sentiments égoïstes, ou, pour dire autrement, le plus énergique des sentiments altruistes. » Alain

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article