Dans la vie vraie

par emery doligé

Le Journal du Dimanche (444)

Le Journal du Dimanche (444)

Lundi : Entre "back to business" et père "in da house". Un lundi en pente douce.

Mardi : Toujours cette joie de petit déjeuner au Flore en terrasse en regardant les jeunes femmes passer. Là mon condisciple était l'homme qui a inventé ça, inscrivez vous !

Mercredi : Déjeuner avec un pote d'enfance devenu people média important (un des 10 premiers). Il ne change pas, il fume toujours les cigarettes de sa grand mère et de sa mère.

Jeudi : En mode gestion de crise. La publication d'un papier qui déconne plein tube parfois génère des dommages collatéraux. La seule chose que je puisse dire est : je n'ai pas déjeuné aujourd'hui alors que j'avais prévu d'aller au Sergent Recruteur. J'irai la semaine prochaine, il parait qu'il y aura du veau tigré...

Vendredi : Un gros des médias me dit qu'il ne peut unfollower sur twitter un autre homme des médias, gros twittos car il est trop parano. "Pourtant, rajoute-t-il, il ne tweete que des trucs qui ne servent à rien". Quand je vous disais que les réseaux sociaux commencent à devenir comme les réseaux de la vraie vie.

Samedi : Déjeuner hallucinant au potager d'Asafumi Yamashita.

Dimanche : « Ce que nous faisons de plus sérieux sur cette terre c'est d'aimer, le reste ne compte guère. » Julien Green

444ème Jidédé... c'est dingue quand on y pense.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article