Dans la vie vraie

par emery doligé

Le LOL Project lance "I LOL Paris" !

6a00d8341c5abc53ef0133ecc53eff970b-500wi Il y a quelques mois, je participais à un shooting étonnant. Quelques happy fews d'abord, puis de plus en plus d'internautes se donnèrent rendez-vous dans un studio proche de la rue Thérèse, la fameuse.

David Ken, photographe, shootait avec une façon de faire qui forcément a déclenché chez de nombreux autres, comme chez moi, l'hilarité. 

 

A compter d'aujourd'hui, toujours associé à William Lafarge, ce talentueux photographe renforce son projet virtuel en lui donnant une nouvelle réalité...

 

Bande annonce :

 

 

 

"I LOL PARIS", l'événement... David et William ont imaginé ponctuer le "LOL PROJECT" par des rendez-vous. Régulièrement, ils font voyager le projet LOL en région à la demande de certaines villes ou marques qui veulent offrir des "Portraits LOL" aux membres de leurs communautés.

 

Mais l'événement majeur envisagé pour 2011, voire 2012 sera : "I LOL PARIS"… Une exposition participative dans la capitale où les fous rires "made in France" pourraient rencontrer ceux venus d'ailleurs. Une expérience unique de lâcher-prise, de happenings et de rencontres inédites dans la capitale la plus visitée au monde.

 

"I LOL PARIS", quand le "réel" et le "digital" se rencontrent. Le réel, c'est une exposition de tous les "portraits LOL" officiels affichés dans les endroits clés de la capitale. Le digital, c'est une expérience en réalité augmentée, à l'échelle de la ville. Depuis n'importe où dans le monde, chacun pourra :

• se prendre en photo "mort de rire"

• transmettre son portrait sur un site dédié

• choisir un emplacement d'exposition sur la carte de Paris

 

Ainsi, durant l'événement, toute personne au travers d'un smartphone, pourra découvrir dans Paris, des milliers de portraits flottants dans les airs...en réalité augmentée.

 

Nous sommes déjà 22 000 fans sur la Page Facebook du LOL Project. Et vous ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article