Dans la vie vraie

par emery doligé

Qu'est-ce que tu veux que je te dise ?

Qu'est-ce que tu veux que je te dise ?

Ce week-end j'ai tweeté une brève tirée d'un magazine expliquant en creux que Nathalie Kosciusko-Morizet en revenant sur ses mots sur Pierre-Yves Bournazel qui pendant la primaire lui avait déversé quelques seaux d'immondices sur la tête, démontrait une fois de plus que ses promesses n'engageaient que ceux qui les croyaient. Pierre-Yves Bournazel est le symbole de l'apparatchik. Il n'a rien fait, rien prouvé, et il prend des places. Je pourrais trouver la même chose à gauche autour de Delanoe, Hidalgo, ou encore Pellerin.

Les partis sont des associations dans lesquelles des hommes et des femmes intriguent pour obtenir le plus de pouvoir, le plus de lumière et les meilleures places. Ils mâtinent ça d'idées. Et quand ils sont meilleurs que les autres, ils passent dans les médias. J'ai beaucoup travaillé pour des politiques, jamais avec des partis, je les ai même aidés à passer devant...

Aujourd'hui, j'attends de la nouvelle génération autre chose qu'une répétition de ce qu'elle dénonce. En l'espèce, NKM reprend un homme pour le faire taire comme s'il pouvait avoir une quelconque influence. Elle applique les vieilles méthodes, qui vont donc produire les mêmes effets.

Comment on change ça ? Il est évident que j'ai tenté d'engager le débat avec NKM en DM sur twitter. Mais rien, pas de réponse. Bruno Le Maire s'est engagé à ne pas avoir deux mandats et a démissionné de la fonction publique. Il n'est pas en campagne, mais il donne des signes extérieurs de changement. Que donnera-t-il en cas de campagne électorale ? A gauche, ce n'est pas mieux entre les socialistes et avec leurs partenaires. Delanoe ne peut pas blairer Duflot mais Hidalgo si - la dernière se revendiquant du premier comment créer des alliances avec la seconde ? Encore un non sens.

Le vote devrait plus souvent prendre en compte ces petits détails humains symboliques.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article