Dans la vie vraie

par emery doligé

Rama Yade vient-elle de changer les méthodes des journalistes ?

Rama Yade vient-elle de changer les méthodes des journalistes ?

Dans son livre, Rama Yade, ex-Ministre, ex-élue, expose des sms de journalistes. Florilège :

- Ruth Elkrief, journaliste à BFMTV : “Nombreuses réactions autour de moi. Rama Yade courageuse, très politique. Amitiés”.

- Alain Auffray, journaliste à Libération : “Bravo à vous d’oser cette ambition décomplexée. Très bonne émission hier. “

- Marie-Françoise Colombani, éditorialiste au magazine Elle : “Ras le bol des machos transfuges. Je vous embrasse.”

- Thomas Legrand, journaliste à France Inter : "La tronche d’Hortefeux quand tu as dit non aux européennes. T’as tenu bon, chapeau !"

- Nicolas Domenach, journaliste à Marianne : "J’avais aimé Le Grand Jury. J’ai détesté le tout petit Kouchner. Meilleures pensées."

- Anita Hausser, ex-chef du service politique de LCI : “Je voulais vous faire part de toute ma sympathie et de mon indignation devant certains propos tenus sur la diversité. Ce ne sont pas des manières de parler. Courage dans la nasse”.

- Plantu, dessinateur au Monde : "Je pense à vous et je vous embrasse".

Dans cette publication, Rama Yade veut renverser les tables et les chaises, et bousculer tout le système du non-dit établi entre les journalistes et les politiques... et je ne parle pas des coucheries, juste des influences.

La confiance est un état qui demande du temps. Le journaliste doit avoir des sources même chez des politiques et les politiques ont besoin de journalistes pour faire passer tous leurs messages. L'un a besoin de l'autre et réciproquement. Ils ont donc tout à gagner à bien s'entendre et à garder leurs liens loin aux vues et aux sus de tout le monde...

Rama Yade a mis les pieds dans le plat.

Mais voilà, ce n'est que Rama Yade. Elle a perdu depuis longtemps toute influence (si toutefois elle en a jamais eu...). Aujourd'hui, elle ne subit que moqueries plus ou moins sous cape. Elle n'a été qu'un faire-valoir sarkozyste et ses errements de communication ont fini par la décrédibiliser. Son livre ne sera que le sommet de sa carrière politique expliquent les savants commentateurs.

Epilogue savoureux : le journaliste de Libération Alain Aufray a fait savoir sur twitter que son sms n'était que pure... ironie. Elle manquait, déjà, de considération.

Ainsi, les sms révélés dans ce livre ne changeront rien aux méthodes, ont tué la confiance des journalistes pour Rama Yade et enfoncent un peu plus l'ex-politique dans les oubliettes de l'histoire politique.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article