Dans la vie vraie

par emery doligé

Mali, une guerre sans image, c'est mieux non ?

Mali, une guerre sans image, c'est mieux non ?

Pendant la première guerre en Irak, CNN nous montrait en boucle des images de frappes aériennes dans la nuit le tout en mode infra-rouge. Depuis quelques jours au Mali, il y a une guerre et les journalistes se plaignent de ne pas pouvoir faire leur travail car les belligérants ne donnent aucune image et ne donnent aucune assurance aux journalistes de ne pas leur tirer dessus (par erreur bien sur) s'ils se trouvaient sur les théâtres d'opération. Du coup, nous avons des images de journalistes nous racontant la guerre dans des lieux calmes avec une base militaire en arrière plan.

Une guerre sans image, c'est mieux non ?

Bon, certains vont dire que l'information est une arme mais que c'est surtout un devoir. Oui, un devoir d'informer. Il est de coutume de dire que les journalistes doivent raconter ce qu'ils voient ou ce qu'ils peuvent rapporter par le biais des témoins. Mais au Mali, rien. Pas une info et personne pour aider à la mise en lumière de l'information.

Je trouve cela reposant de ne pas voir des images en continu sur une guerre, la neige, c'est mieux. Au-delà de la blague, il y a une émotion dans la guerre qu'il faut savoir garder. La guerre en continu tue cette émotion. Le sensationnel en continu tue la réalité. En revanche, en mode magazine, c'est mieux.

Mali, une guerre sans image, c'est mieux pour mieux comprendre l'horreur d'une guerre. L'imagination travaille et les magazines télévisés devraient faire le reste.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article