Dans la vie vraie

par emery doligé

Une nouvelle amie de Francois Ozon ou le parcours de soi

Une nouvelle amie de Francois Ozon ou le parcours de soi

Je connaissais l'histoire avant de m'installer dans la salle de projection de France Télévisions hier soir. Elle est simple : un homme qui aime s'habiller en femme cherche à affirmer sa condition.

Le film de François Ozon n'est pas aussi simple et cogne sur des certitudes et les piliers de la société-bien-comme-il-faut. L'homme en question vient d'être veuf et s'habille avec les vêtements de la défunte. L'homme en question a comme confidente amoureuse la meilleure amie de sa femme. Mariée, sans enfant, elle fait un transfert de sa meilleure amie vers le mari de celle-ci. Des scènes sont assez fortes pour les fétichistes et peuvent décontenancer. La meilleure amie fait des projections homosexuelles franches, sans nuance et sexuées. Et pour parachever le tout, la défunte laisse derrière elle une petite fille de quelques mois qui, affirme le film, a, en une personne, un père et une mère.

Les images de fin posent encore d'autres questions mais je ne vais pas les poser, je risquerais de dévoiler la fin...

Du côté des acteurs, c'est du bon et du tout droit. Romain Duris fait du Romain Duris et Anaïs Demoustier crève l'écran. La mise en scène est efficace.

Ce cocktail est explosif.

Est-il trop explosif ?

Sur les réseaux sociaux, on m'a demandé s'il fallait aller le voir. Je n'ai pas su répondre tout de suite, mais je pense que oui. Ce film participe à la tolérance qu'on doit avoir avec tout un chacun cherchant à devenir soi.

Une nouvelle amie de François Ozon sort le 5 novembre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article