Dans la vie vraie

par emery doligé

Vanity Fair : "Je vous dis merde"

La publicité de relancement de Vanity Fair cette semaine est comment dire... regardez, on en parle après :

Lors du lancement, j'ai écrit des choses plutôt positives sur ce journal. Il y avait une véritable promesse. Le deuxième numéro ne m'a pas plus du tout avec une couverture vieillotte et des articles sans grand intérêt, l'effet vacances sans doute. Là, avec en couverture Michael Douglas, Vanity Fair relance une campagne de publicité massive (radio, télé, print, affichage) pour dire combien ce magazine est le magazine à lire. Mais voilà, la publicité ci-dessus ne donne pas du tout envie. Elle se termine par : "Je vous dis merde". Oulalala... quelle impertinence ! Quelle truculence ! Quelle.... Quel foutage de gueule !

Vanity Fair continue de promettre ce qu'il n'arrive pas à tenir. C'est dommage. Leur signature "Brillant dehors, mordant dedans" tourne à "Suffisant dehors, emmerdant dedans".

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article