Dans la vie vraie

par emery doligé

World war Z avec Brad Pitt : de sceptique à pas mal...

World war Z avec Brad Pitt : de sceptique à pas mal...

Hier, dans la salle de cinéma du Royal Monceau, était projeté le film "World war Z" de Marc Forster avec Brad Pitt et Mireille Enos qui sortira dans toutes les bonnes salles le 3 juillet prochain.

L'histoire : une guerre d'humains. Des corps sains contre des corps contaminés. Les seconds voulant gouverner les premiers, voulant leur transmettre leur virus. Bref une histoire issue de la nuit des temps : une communauté qui veut asservir une autre communauté.

Voilà ce qu'en dit Allociné :

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos...

Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

La bande annonce (on en parle après) :

Ce que j'en pense :

Je ne suis pas fan de ce genre de film. Les films de genre, avec des gens devenus pas beaux tendance massacre à la tronçonneuse, pas ma came. Mais y'a Brad Pitt. Pas plus fan, mais l'association des deux me semblait paradoxale. Curiosité donc.

Première partie, une belle tension, de la progression, on est dedans. Deuxième partie, tour du monde, des idées, des recherches, on est dedans. Troisième partie, la résolution, une bonne idée, on évite le genre qui-sauve-le-monde-tendance-super-héros-improbable mais cette partie est un peu molle du genou alors que la solution est scénaristiquement bath'. Tout cela fait un film hyper regardable et prenant mais interdit aux jeunes... rapport aux effets hyper-réalistes. Oui, une autre bonne surprise.

Voilà. Bon film.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Emery Doligé

Dans la vie vraie.

Commenter cet article