Green - Lifestyle - Zéro déchet : Comment débuter sa transition écologique ?

Zéro déchet : Comment débuter sa transition écologique ?

La surconsommation, un mal qui nous touche tous. Comment y remédier ? Évidemment, tout ne va pas changer parce qu’on a décidé de passer au zéro déchet, mais c’est toujours un petit pas dans le bon sens. Et puis, il est toujours bien de prendre des bonnes habitudes, reste à savoir par où commencer.

On va voir, ici, comment commencer sa transition au zéro déchet…

Le premier pas vers la réduction des déchets

Tout le monde connaît ce mouvement qui met au premier plan sa réduction de consommation et donc la diminution de ses déchets. Sur le papier, le geste semble parfait et accessible à tous ! On se dit que réduire ses déchets, c’est facile, il suffit de faire attention à ce qu’on achète, éviter les emballages. Opter pour le fait maison et oublier les produits ultra transformé.

Dans les faits, si chaque personne faisait déjà ces choix, ça serait un bon point. Pourquoi ? Parce que chaque année, une personne produit entre 350 et 500 kg de déchets. Ce chiffre reste abstrait, on est d’accord, mais dites-vous que c’est environ le poids d’un cheval.

Maintenant, imaginer ce volume de déchet multiplié par le nombre de personnes sur terre… 

Notre consommation, ou plutôt notre surconsommation a un impact sur notre environnement. Tous nos déchets ne sont pas, et ne peuvent pas, être recyclés. Ils sont parfois brûlés, enfouis ou envoyés dans les pays du Sud.

Ce n’est pas top dit comme ça, mais ça peut servir d’élément déclencheur. Pour aller plus long dans la réflexion, on vous conseil le documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent « Demain ».

Ce lancer dans le zéro déchet

Une fois la décision prise, par où commencer ? Même si, cela peut paraître facile, il n’est pas toujours aisé de changer ses habitudes. Alors autant y aller doucement et par étapes pour ne pas se décourager !

Pour débuter pas à pas, la méthode de Béa Johnson peut être très pratique. Il s’agit de la méthode des « 5 R » :

Refuser

Il suffit de se poser la question suivant : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? ». On le sait quand on va faire les courses dans un supermarché , on est toujours tenté par tel ou tel produit. Mais est-ce que j’en ai vraiment envie ? Si la réponse est oui, il est toujours possible de voir si un substitut est disponible. Vous pouvez, par exemple, trouver une version avec moins d’emballage ou un emballage recyclable.
Ensuite, il est bien de refuser les produits à usage unique. Là, on parle souvent des produits de beauté ou d’hygiène. Pourquoi pas se tourner vers le vrac. Vous apporter vos bocaux et vous les remplissez avec la quantité dont vous avez besoin.

Réduire

Il s’agit là de diminuer sa consommation de manière générale. Cela peut toucher autant les aliments que les vêtements, les accessoires, ou tout autres produits qu’on va acheter plus par envie que nécessiter.

Réutiliser 

C’est tout simplement le fait de donner une deuxième vie à un objet. Pour cela, vous pouvez le réparer ou lui trouvant une nouvelle utilisation. Un bocal de petits-pois, peut devenir un bocal de stockage. Une cannette pourra accueillir une jolie petite plante, un vieux drap, une belle housse de coussin.

Recycler

Là, c’est du basic. Un geste que vous faites probablement déjà au quotidien : recycler pour réutiliser ! Il est donc préférable de choisir des matériaux que l’on pourra recycler, le carton, le verre, certains plastiques…

Rendre à la terre

Ou tout simplement faire du compostage. Si vous avez une maison avec jardin, le compostage pourra aussi servir à votre jardin. En ville, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir si des lieux de compostage existent. Certaines villes ont des jardins partagés, donc le composte peut leur être utile.

L’atout de cette méthode, c’est sa simplicité de mise en place et quand on regarde bien, on pourra aussi faire des économies ! Votre portefeuille vous dira MERCI !

Éviter les sur-emballages

Un autre geste qui va vous aider à franchir le pas du zéro déchet, c’est d’éviter les emballages. Opter pour le vrac et ne regarder plus ces belles petites madeleines rangées dans un petit sachet individuel, lui-même dans un plastique et un emballage carton. ^^

Vous pourrez trouver dans le vrac plein de choses : pâtes, riz, gâteaux, savons, produits ménagers, confitures…

Il vous suffira juste d’avoir avec vous (ou chez vous) des bocaux et des sacs de transports. Pensez à les prendre avec vous pour faire vos courses. À vous les tot bags, les sacs filets et autres sachets en carton pour transporter vos aliments.

Ça, c’est pour la cuisine, mais vous pouvez faire de-même pour la salle de bain. On oublie les cotons démaquillant et on opte pour réutilisable. Vous pouvez les faire vous-même, avec des vieilles serviettes en tissus éponge (hop ça, c’est le 2e R de la méthode des 5 R). Pareil pour les cotons-tiges, vous aurez le choix entre les réutilisables et les cures-oreilles.

Terminé le gaspillage, on passe au zéro déchet

Un dernier geste pour bien débuter dans votre transition, c’est l’anti-gaspi ! Le gaspillage a un gros impact sur votre budget. Même si vous ne vous en rendez pas compte, en France, c’est en moyenne 25 kg de nourriture qui sont jetées.

Voici quelques astuces pour limiter ça. Pensez à cuisiner maison. Vous pouvez congeler pour toute la semaine, faire des conserves, mais aussi transformer les restes en bons petits plats !

Un petit conseil, essayer le plus possible de prévoir vos menus et de faire des listes. Comme ça, vous savez de quoi vous avez besoin et en quelles quantités. Le petit plus de la ville, c’est de faire ses courses tous les 2/3 jours. Comme ça vous acheter seulement le nécessaire, en fonction de ce que vous avez utilisé.

Alors on tente l’aventure zéro déchet ?