Green - CBD - Le CBD en Europe : un marché avec du potentiel

Le CBD en Europe : un marché avec du potentiel

Le CBD en Europe : un marché avec du potentiel

Selon les recherches menées par Prohibition Partners, le marché européen du cannabis pourrait valoir plus de 650 millions d’euros fin 2020. Pourtant, ce n’est rien comparé à ce qui pourrait arriver dans les prochaines années.

Le marché du cannabis pourrait atteindre une valeur de 123 milliards d’euros d’ici 2028 : 58 milliards provenant du secteur médico-pharmaceutique, 65 milliards provenant de l’usage récréatif.

Certaines entreprises bien connues et reconnues peuvent désormais vendre légalement du CBD dans toute l’Europe, grâce aux nouvelles lois européennes.

Commerce de CBD en Europe

Les chiffres des prévisions concernent principalement les produits avec du THC. Selon les données recueillies par l’association européenne du chanvre industriel, le marché continental du CBD à usage pharmaceutique a déjà atteint une valeur de 2 milliards d’euros.

Selon Prohibition Partners, le marché européen pourrait devenir l’un des marchés les plus lucratif du monde au cours des cinq prochaines années. Les gouvernements l’ont peut-être senti puisque plusieurs États s’apprêtent à adopter ou promouvoir des lois en faveur de la libéralisation du cannabis. Ou au minima en faveur des produits contenants du cannabidiole, appelé aussi CBD.

Mais quelle est la situation dans les différents pays d’Europe ?

Quel CBD pour les migraines ?

Hollande

Connue dans le monde entier comme le pays des coffee shops, la Hollande a été le premier pays (la loi date du 1er janvier 2001) à autoriser la consommation de cannabis. Cependant, la tolérance est limitée : il peut être consommé dans les cafés. A l’extérieur, la consommation et la possession de quantités supérieures à 5 grammes sont considérées comme un délit.

Espagne

Depuis le début des années 2000, il est possible de le cultiver à des fins personnelles et collectives (restreint au cercle privé). On note aussi que la consommation est autorisée seulement dans les lieux privés.

Portugal

La possession est autorisée, mais la loi interdit d’en acheter et d’en vendre. Ceci est vu comme un crime.

Allemagne

L’usage et la consommation de cannabis light, avec un taux de THC inférieur à 0,2% sont dépénalisés. Il est possible d’en posséder jusqu’à 10 grammes par personne. Le cannabis avec THC (supérieur à 0,2%) est légal, mais seulement à des fins thérapeutiques et avec une ordonnance.

Royaume-Uni

Il est autorisé d’en posséder et d’en utiliser dans le cadre d’un traitement médicale. Par contre, son achat et son utilisation ne rendre pas dans le remboursement par la couverture sociale. La consommation à des fins récréatives est illégale, mais le délit ne peut faire l’objet que d’une sanction administrative.

République Tchèque

Il est permis de posséder jusqu’à 15 grammes et de cultiver la plante pour un usage personnel. La vente est interdite. Il est légal de le consommer à des fins thérapeutiques.

Danemark

Légal à utiliser à des fins thérapeutiques, illégal à des fins récréatives. Cependant, il existe des zones telles que Christiania, le quartier partiellement autonome de Copenhague, où la consommation et la vente sont tolérées.

Suède, Roumanie, Russie : le CBD est illégal

Mais en Russie, la possession jusqu’à 6 grammes est dépénalisée.

Et qu’en est-il du cannabis ou du CBD hors d’Europe ?

États-Unis : le business du cannabis pèse déjà plus de 15 milliards de dollars

Les Etats-Unis sont souvent en avance sur le reste du monde. Le domaine du cannabis et du CBD ne fait pas exception. Selon les estimations publiées dans l’édition 2020 du Marijuana Business Factbook, les ventes au détail de cannabis médical et récréatif aux États-Unis dépasseront les 15 milliards de dollars d’ici la fin de cette année, soit une augmentation d’environ 40 % par rapport aux données des ventes 2019.

Une forte croissance est également due à l’entrée sur le marché du CBD d’États tels que la Floride, le Maryland, la Pennsylvanie et l’Oklahoma. De plus, le New Jersey, l’Arizona, le Montana, le Mississippi et le Dakota du Sud ont été ajoutés en novembre 2020.

En tête de liste des États se trouve la Californie, qui a enregistré en 2019 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires liés au cannabis légal. L’industrie californienne légale de l’herbe à usage récréatif devrait s’améliorer dans les années à venir à mesure que les entreprises s’adapteront à l’environnement réglementaire et que davantage de municipalités permettront à ces entreprises d’exercer leurs activités.

Selon les dernières projections exclusives du dernier Factbook, les ventes totales aux États-Unis pourraient atteindre 37 milliards de dollars d’ici la fin de 2024.

Selon les estimations, d’ici 2028, le chiffre d’affaires de l’ensemble de l’industrie des boutiques CBD en Italie pourrait atteindre 40 milliards d’euros, dont plus de la moitié proviennent du cannabis cultivé à grande échelle et au moins 7 milliards issus d’usages thérapeutiques.

Évidemment cette légalisation n’est pas gratuite. Toute la chaîne d’approvisionnement peut être taxée, après la cigarette et l’alcool, le CBD pourrait devenir une belle source de revenu pour les gouvernements.

Vous aimerez aussi